Môôôsieur Philippe

Môôôsieur Philippe

FRAGMENTS DE VIE AVANT LE SANS-ABRISME

SOCIOLOGIE DE L’EXCLUSION

 

Un livre sur le basculement vers le sans-abrisme

C’est sous une forme hybride que ce livre aborde la question des SDF. Il est constitué, en première partie, d’une bande dessinée portant sur la vie d’un homme qui a basculé vers le sans-abrisme. La seconde partie est un essai sociologique permettant de mieux cerner les sans-domicile fixe et les mesures leur sont destinées.

Biographie dessinée de Philippe Le Cloerec

Dessins de Berk Senturk
Scénario d’Hubert Dupont

Sociologie de l’exclusion

Essai de Marie Loison-Leruste

La biographie dessinée d’un sans-abri

Cette histoire est celle de Philippe, sans domicile fixe depuis plusieurs années. Lui que les éboueurs ont retrouvé dans une poubelle quelques jours après sa naissance. Lui qui a plusieurs vies en une. Lui qui est devenu la coqueluche d’un quartier parisien, s’est retrouvé en fauteuil roulant et maintenant, remarche et repisse droit.

Raconter son histoire c’est faire caméra embarquée dans la vie d’un homme, permettre de lier passé et présent, mais aussi comprendre son courage, sa tristesse, ses rêves et ses peines. Au travers de l’histoire de Philippe, il s’agit de mettre en lumière toute une classe sociale que la société capitaliste veut rendre invisible. Se rendre compte que dans chacune de nos rues (sur)vivent des gens qu’on ne connait pas : acteurs invisibles qui demandent si peu et parfois donnent tout, y compris leur vie.

Une étude sur les SDF

Ce court récit autobio – graphique est prolongé par une étude sociologique qui développe les thématiques principales dégagées par la vie de Philippe. Une mise en contexte objective qui permet de mieux appréhender le phénomène d’exclusion et confronter certaines des idées reçues. Replacer l’individuel dans l’universel, tel est l’objectif de cet ouvrage inédit par sa forme et son contenu.

Un regard sur les personnes exclues de la société

C’est aussi le moment d’évoquer le lien social, ce fameux tissu dont on parle tout le temps, mais qu’on n’arrive plus à définir ou à retrouver et dont on sent qu’il se déchire. Ce lien qui se perd à force d’individus tournés sur eux-mêmes, pris dans la spirale consumériste. On reconnait la maturité d’une société à la façon dont elle traite ses indigents. L’histoire de Philippe dévoile ce fait social. Alors, racontons-le. 

120 pages — 15 €
Format : 24 x 16 cm
Parution : février 2021
ISBN : 978-2-9573915-2-3

Môôôsieur Philippe dans les médias

 
BLOGS LITTÉRAIRES

Encore sous le choc de l’histoire de Philippe, efficacement retranscrite par les dessins tout en nuances de gris de Berk Sentruk, c’est avec intérêt que l’on aborde ensuite la partie sociologique de Marie Loison-Leruste, occasion de découvrir une photographie d’ensemble du phénomène de l’exclusion en France…

Cannetille — Les lectures de Cannetille

Un ouvrage très intéressant, qui passe d’une histoire individuelle émouvante et interpellante à un essai solidement étayé et un aperçu général du phénomène du sans-abrisme. Et qui laisse songeur quant à notre rapport à l’autre, et à la manière dont on tisse ou pas le lien social.

Sylvie Vander Donckt — Voyages au fil des pages